Impôt sur la fortune immobilière

L’ISF (impôt sur la fortune) a été remplacé en ce début d’année par l’IFI (impôt sur la fortune immobilière).

Les assujettis à l’ISF seront désormais assujettis à l’IFI si ils possèdent des biens immobiliers d’une valeur nette imposable supérieure à 1 300 000 €. Les biens mobiliers ne sont plus comptabilisés dans l’assiette hormis les actions de foncières cotées si l’assujetti ne possède pas plus de 5% du capital. Tous les biens immobiliers sont concernés (SCPI, SCI, OPCI, en direct) hormis les biens immobiliers liés à l’activité professionnelle ou loués en meublé professionnel.

Ce remplacement a pour but de favoriser l’épargne des français les plus fortunés dans des placements mobiliers plutôt qu’immobiliers, mais également de tenter de rapatrier certains exilés fiscaux, qui dissuadés par l’ISF avaient quitté le pays.